Histoire et francophonie PDF Imprimer Envoyer

 

Voyager en français dans l’Ouest canadien, c’est plus que possible.  Disséminées à travers le territoire, les communautés francophones des provinces de l’Ouest, bien que peu nombreuses (2 % en moyenne de la population totale), demeurent bel et bien vivantes.  Grâce à leurs écoles, elles ont su préserver leur langue maternelle, leur culture et leurs coutumes particulières.

 

Histoire et francophonie en Alberta
Pionniers francophones en Alberta

Les pionniers francophones ont été parmi les premiers à venir s’établir dans l’Ouest canadien.  Dès le début de la colonisation, les Autochtones et les Européens tenaient comme principal commerce la traite des fourrures. À partir de 1760, les commerçants résidant dans la région actuelle de Montréal et de Québec continuent de s’adonner à la traite des fourrures, tel que le faisaient leurs ancêtres. Surnommés Voyageurs, ils contribuent grandement à l’importation de la culture franco-canadienne vers le Pacifique.Voyageant à bord de canots d’écorce sur les principaux affluents, ils pagaient vers le Nord-Ouest, travaillant aux postes de traite et tissant des liens avec les peuples autochtones. Même si la plupart de ces voyageurs doivent un jour retourner dans leur région d’origine, ils laissent, au fil des ans, une population métisse qui assure la pérennité de la langue, soutenue par les nombreux missionnaires et congrégations religieuses qui appuient le développement d’institutions de langue française dans les communautés.

Vers la fin du 19e siècle, une vague de migration intense vient renverser les proportions et transforme l’ouest canadien en une réplique adaptée de l’Empire britannique. Institutions, traditions et mentalité anglaises deviennent le modèle à suivre, pendant que les communautés francophones perdent de leur poids et ce, malgré l’arrivée constante de milliers de familles de langue française, provenant principalement de l’est canadien, mais aussi de Suisse, de France, de Belgique et des États-Unis.

De nos jours, on retrouve des communautés francophones dans chacune des provinces du Corridor, la plus nombreuse se situant au Manitoba, dans le quartier de Saint-Boniface à Winnipeg (Franco-Manitobains).  On retrouve de petites communautés en Saskatchewan (les Fransaskois), en Alberta (Franco-Albertains) et en Colombie-Britannique (Franco-Colombiens).  Jusqu'en 1905, le français était la langue majoritaire en Alberta.

Afin d’organiser, en français, votre prochain périple dans l’ouest canadien, chaque province s’est munie de brochures touristiques rédigées en langue française. Partez vous aussi à la découverte de l’Ouest, tout en profitant des nombreux festivals, musées et activités culturelles qui témoignent du passé francophone du pays.  Pour commander ces brochures, cliquez ici.